Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM) – UMR 5247


unité associée à la SFR tersys

 

Les biomolécules sont des molécules organiques complexes (composées de carbone et d’hydrogène, mais également d’oxygène, d’azote, de soufre, etc…) naturelles que l’on trouve uniquement dans le monde vivant, puisque formées par l’organisme lui-même. Ce sont par exemple, des molécules comme l’ADN, l’ARN, les protéines, les sucres, les lipides…


L’Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM ou UMR5247 CNRS-Université Montpellier 1-Université Montpellier 2), dont le directeur est le Professeur Pascal Dumy, est un établissement de recherche de dimension internationale et l’un des 4 Instituts fondateurs du Pôle Chimie Balard de Montpellier.
Les activités de recherche sont centrées sur les biomolécules essentielles comme les lipides, les nucléosides, les nucléotides et acides nucléiques, les peptides et protéines, les glycosides, les biopolymères, les molécules prébiotiques et les molécules fluorées.


Les programmes de recherche menés autour des biomolécules concernent leur conception, leur synthèse et leur pharmacologie. Ces biomolécules et leurs familles de composés sont utilisées comme molécules de base en pharmacologie pour l’étude des mécanismes physiologiques et pathologiques qui leur sont associés, elles sont également les molécules essentielles précurseurs des futurs médicaments. Les activités de recherche de l’IBMM se situent à l’interface de la chimie et de la biologie, elles visent à étudier et à comprendre les mécanismes d’action des biomolécules et le traitement des pathologies humaines et animales (infectieuses, cardio-vasculaires, dégénératives, cancer…) avec des applications dans la médecine moléculaire de demain. Parallèlement, les applications des biomolécules couvrent de vastes domaines tels que la cosmétologie, l’agroalimentaire, l’industrie vétérinaire et l’agrochimie respectueuse de l’environnement et s’inscrivant dans un cadre de développement durable (chimie verte).


Les forces de l’IBMM résident dans la diversité des compétences et dans la complémentarité des différentes équipes qui le composent, dans la reconnaissance internationale des équipes, dans les nombreuses collaborations académiques et industrielles qu’il développe et dans ses actions de valorisation, d’innovation et de transfert de technologie. L’IBMM est également un centre d’attractivité pour les futurs jeunes chercheurs grâce aux diverses possibilités de formations et de stages qu’il offre sur la base de ses capacités d’expertises et de son savoir-faire en terme de conception, analyse et découverte des futurs médicaments qui font l’originalité du site montpelliérain dans le domaine des biomolécules.

Plaquette de présentation IBMM

Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Email this to someonePrint this page